Retail

Les tendances retail à l’horizon 2020

Le monde évolue à une vitesse fulgurante et de nouvelles tendances viennent bouleverser nos habitudes de consommation. Nous vous proposons de nous projeter dés à présent dans les tendances “futures”, et dans ce qui attend le retail à l’horizon 2020.

Nouveau mot d’ordre : Omnicanal !

Déjà amorcé actuellement par de nombreuses entreprises, l’omnicanalité sera totalement intégrée dans les stratégies de retail de 2020. La multitude de supports technologiques, en constante progression, va entraîner un besoin d’uniformisation, de liant entre ces différents points de contact. Ceci offrira aux clients le choix du canal qu’ils souhaitent utiliser tout en assurant une cohérence entre les points physiques et numériques. Ceci dans le but de créer une réelle synergie et de construire ainsi un parcours d’achat optimisé et homogène.

L’avènement du « t-commerce »
L’e-commerce ne sera pas mort en 2020, bien au contraire ! On attends des parts de marché multipliées au minimum par 4 dans ce secteur, soit 24%.
Il va se subdiviser en plusieurs pratiques, liées aux différents types de supports utilisés. C’est ainsi qu’apparaissent successivement m-commerce, f-commerce et t-commerce, au fur et à mesure que les technologies se développent en réponse au besoin d’accessibilité de l’achat pour les consommateurs. Si l’on connaît déjà bien le m-commerce (ou “mobile commerce”), et le f-commerce (achat sur les réseaux sociaux), concentrons-nous sur une tendance d’e-commerce qui se sera installée en 2020 : le t-commerce.
A l’origine, ce terme était destiné aux achats effectués à partir d’une tablette. Il désigne dés aujourd’hui tout achat réalisé via la télévision. En pratique, c’est un menu déroulant affichant les produits présents dans le contenu que vous visionnez qui s’affichera sur le coté de votre écran. De là, le téléspectateur pourra acheter directement depuis son canapé un article entrain d’apparaître sur la télévision. Les possibilités iront de l’achat, à la réservation d’essais en magasin, en passant par l’affichage d’avis de consommateurs et d’informations produit afin de faciliter le passage à l’action du consommateur.

Aux Etats-Unis, la marque de grande distribution Target a déjà sorti en octobre 2012 une série TV intitulée “Falling for you” dont le but était de faire la promotion des produits. Le téléspectateur pouvait, par ce moyen, consulter pendant son temps libre devant le médias des informations et avis sur les produits de la marque apparaissant à l’écran, tout en ayant la possibilité de les acheter.
En 2020 donc, le t-commerce offrira à la marque la possibilité de créer son propre contenu de qualité pour promouvoir ses produits. C’est réduire les freins à l’achat et les contraintes en permettant un passage à l’action rapide grâce à une simple pression sur une télécommande, tout en regardant un programme que l’on apprécie. Le concept incite donc à l’achat coup de cœur et impulsif.

Reconnecter le magasin au parcours d’achat
Le parcours d’achat est une des préoccupations actuelles des marques qui cherchent à revitaliser leur point de vente et à l’intégrer à leur stratégie digitale. En 2020, le parcours d’achat sera complètement intégré au lieu physique, grâce tout d’abord à un outil simple : le smartphone.
Ce dernier sera le principal canal pour accéder au consommateur, et relier le physique et le numérique. Il permettra de connecter tous les dispositifs mis en place et d’accompagner le client dans ses achats, de sa prospection à son passage à l’acte. Il permettra également à celui-ci d’être en contact à n’importe quel moment avec la marque pour répondre à ses envies sur l’instant T.
Des bornes iBeacons aux puces RFID, en passant par la technologie NFC, les dispositifs fonctionnant avec les smartphones proposent de grandes possibilités pour enrichir le parcours d’achat : les marques pourront non seulement localiser les clients à proximité du magasin mais également tout au long de leur visite, dans le but de les accompagner et de leur faire gagner du temps.
Ainsi chacun pourra être orienté directement vers la position du produit recherché en magasin, être informé en temps réel de sa disponibilité, de l’état des stocks, et des informations relatives à celui-ci.
Les balises iBeacons permettront également de récupérer de nombreuses informations, sur les comportements des consommateurs. Celles-ci vont permettre la personnalisation du message et des offres de la marque en fonction de l’interlocuteur repéré.
En contrepartie, c’est aussi le vendeur qui gagne en productivité, car il obtient un historique complet des achats, et des préférences du client, ce qui lui permet ainsi de mieux le conseiller et répondre à ses attentes.
Petite innovation de l’entreprise francilienne Store Electronic Systems, les étiquettes connectées amélioreront fortement le quotidien des acheteurs : en 2020 celles-ci équiperont sûrement tous les supermarchés. Le magasin sera cadastré telle une maison et chaque produit aura une position attitrée, mise à jour automatiquement et diffusée grâce à une puce présente dans les étiquettes.
Ainsi donc, le client prépare sa liste de courses, et une fois en magasin, celle-ci se synchronise pour lui transmettre directement la position du produit et des rayons. De plus, grâce à la technologie NFC, le client peut récupérer des informations directement sur le lieu de vente, ainsi que des offres promotionnelles en approchant son smartphone du produit.
Tout cela implique donc que chaque magasin devra être préparé, équipé pour recevoir ce type de matériels, que ce soit au niveau du paiement ou de l’accès wifi qu’il mettra à disposition du consommateur par exemple.

L’expérience d’achat et les objets connectés
Le client se déplacera en magasin uniquement pour être diverti et vivre une expérience d’achat. C’est ce qu’on appelle le “retailtainment”. Les lieux de vente joueront sur la théâtralisation, la conceptualisation de leur produit, pour dépasser le simple alignement et proposer un service différenciant de ses concurrents mais aussi des usages d’Internet. Le but est de créer une connexion émotionnelle afin d’encourager le consommateur à se déplacer en lieu de vente et d’entretenir la relation à la marque. Lieux d’expériences sensorielles, ils permettront d’immerger le consommateur dans l’univers de la marque.
Ici encore, cette expérience d’achat peut prendre de multiples formes, tout en se reposant principalement sur des dispositifs digitaux : cabine d’essayage interactive, murs d’écrans géants interactifs, le tout est de choisir celui qui colle au mieux à la stratégie de la marque et aux attendes de ses consommateurs.
Les objets connectés seront également intégrés à l’expérience; l’Idate indique que plus de 20 millions d’entre eux ont été vendus en 2014, et prévoit des ventes s’élevant à près de 123 millions d’objets en 2018. Plus que des gadgets, ils apporteront une réelle valeur ajoutée à l’expérience d’achat, avec des interactions homme-machine via des écrans interactifs. Ils faciliteront la visualisation du produit, l’accès à l’information et au paiement, qu’ils soient utilisables par le client de façon autonome ou bien confiés au vendeur dans un rôle de conseiller. De plus, ils prolongeront également l’expérience “à la maison”.

Retour du commerce de proximité
Les enseignes entrent dès aujourd’hui dans un processus de réduction de la taille de leurs points de vente. Plus petits, ils proposent une offre plus adaptée à une cible locale et à ses besoins directs, plutôt que de proposer une multitude d’articles qui ne trouveront pas toujours d’acheteurs. L’offre et les stocks sont ainsi optimisés, pour un coté plus intimiste, et la revalorisation du point de vente à travers un rôle concret. Du corner au magasin de proximité, en 2020 on dira donc adieu aux grands complexes commerciaux pour des points de ventes qui proposent avant tout des sélections exclusives. Le modèle unique du magasin sera ainsi dépassé.
La majorité de ces tendances sont d’ores et déjà amorcées, et ne seront qu’intégrées de façon opérationnelles dans les années à venir. Car d’un point de vue objectif, 2020 est au coin de la rue, il est donc temps pour les entreprises d’adapter leurs stratégies et leurs points de vente.
Si vous êtes vous aussi intéressé par ces sujets, consultez nos solutions digitales ainsi que nos propositions de rénovation.

Contactez-nous

Kwerk Bienfaisance
44 rue de la Bienfaisance
75008 Paris
contact@maestis.com

Now Coworking
11 Place du Théâtre
59800 Lille

Nous trouver

Bureau de Paris

Kwerk Bienfaisance

44 rue de la Bienfaisance

75008 Paris

Bureau de Lille

Now Coworking

40 Place du Théâtre

59800 Lille

 

Nous contacter

contact@maestis.com